HOT NEWS
Mercredi, 20 Janvier 2010 18:36   
Expériences de mort imminente : des preuves en 2010 ?
( 1 Vote )
Parapsychologie

Des Expériences de mort imminente (EMI) sont rapportées par 10 à 15 % des patients qui ont survécu à un arrêt cardio-circulatoire. Depuis plus de 30 ans, elles font l'objet de recherches pluridisciplinaires dans le monde entier, sans qu'aucune explication satisfaisante leur ait été apportée à ce jour.

"Ce phénomène, qui est loin d'être anecdotique et auquel sont confrontés médecins urgentistes, cardiologues et réanimateurs, doit faire l'objet d'une approche scientifique rigoureuse", déclare le Dr Jean-Pierre Jourdan, le directeur de la recherche médicale de l'association IANDS-France (International Association for Near-Death Studies) dans sa lettre de voeux.

Lui sait parfaitement ce qu'il désire pour 2010 : la réalisation d'une étude scientifique indiscutable qui mettra enfin un terme à la polémique concernant l'existence même de ces EMI.

"Depuis toujours, la prise en compte de ces expériences par la communauté médicale et scientifique se heurte à de nombreux obstacles qui en ont fait un sujet tabou, voire sulfureux", écrit celui qui a recensé des centaines de témoignages.

Parmi ces obstacles, il dénonce la "récupération" des EMI et leur utilisation pour promouvoir des interprétations simplistes (mais lucratives) en termes de "vie après la mort". "Plus grave, depuis peu, des fondamentalistes adeptes de l'"Intelligent Design" tentent de mêler science et religion (alors que les personnes ayant vécu cette expérience réfutent tous les dogmes, religieux, politiques, philosophiques ou autres) en utilisant les EMI pour "réifier" la conscience, en faire une "chose", tentant ensuite de rapprocher cette dernière du concept d'âme, ce qui serait censé prouver l'existence de Dieu", met-il en garde.

Tout pourrait changer cette année. Car le protocole de recherche qu'il propose est en voie de finalisation et va être proposé aux services hospitaliers les plus susceptibles d'accueillir des patients en arrêt cardio-circulatoire ou en état de coma avéré. "Afin d'en définir les modalités définitives de mise en place sur les plans administratifs, techniques et médicaux, une étude pilote est d'ores et déjà mise en place et suivie par le Dr Jean-Pierre Postel, chef du service d'anesthésie-réanimation de l'hôpital Jean Leclaire à Sarlat", précise le Dr Jourdain.

L'idée est de placer des objets colorés ou clignotants dans des containers métalliques scellés et numérotés de manière aléatoire par un huissier de justice (voir Le Point n°1910). Il suffirait d'un seul témoignage juste pour fournir une preuve irréfutable de l'existence de ces EMI.

Source : Le Point

Share
Vu: 2930

Commentaires (2)

Ce serait temps...
... que l'on protocole un cadre scientifique d'étude pour en effet aboutir à quelque chose (ou non...). Même si cela doit encore mettre quelques années, on peut espérer démystifier ce phénomène qui est pourtant rapporté fréquemment ! A suivre aussi !
urpi , 22 janvier 2010
...
Les NDE sont un fait ! Point barre. J’ai énormément étudié ce phénomène, et il n’en faut pas beaucoup pour ce rendre compte de son importance à travers les âges !
Des millions de personnes ont vécues des NDE, et oui des millions ! Toutes relatent exactement les mêmes choses (dans les grands axes).
Par rapport aux histoires d’hallucinations ou de drogues qui occasionnerais cela. Excusez-moi du peu, mais cette explication est relativement pitoyable !!!
Par le simple fait, que des milliers de personnes ont vécues des NDE alors qu’elles n’étaient pas sous anesthésie ni sous aucunes substances médicales de la sorte !
Et du fait que ce que les témoins relatent (généralement en sortie hors du corps) s’avèrent tout à fait démontré par la suite.


Je pense surtout que quand la science aura enfin l’honnêteté de reconnaitre que nous ne sommes pas que des corps physique, alors peut-être que ça avancera …
Physio , 25 janvier 2010 | url

Ecrivez un commentaire


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy