HOT NEWS
Mercredi, 20 Janvier 2010 18:42   
D'étranges filaments dans le ciel de Dausse
( 0 Votes )
Ufologie

«Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est étrange.» Louis Jouvet, «Drôle de drame». Josiane D., ne se lasse pas de répéter, depuis hier matin, ces mêmes mots, «bizarre, bizarre.» Elle ne parle pas, comme dans le film, à Michel Simon.

Mais à tous ceux qu'elle croise dans les rues de Dausse ou à tous les interlocuteurs qu'elle prend plaisir à joindre par téléphone. «D'ailleurs je vais envoyer les photos CRNS.» Les photos ne témoignent pas dans un sens ou dans l'autre. «Elles sont prises à plusieurs heures d'intervalle avec un appareil photo numérique de base. Pour mieux se rapprocher, j'ai ajouté, devant l'objectif de l'appareil photo, une paire de jumelles.» Josiane D. explique: «Moi, je n'avais rien vu au départ. J'étais au téléphone avec la maman d'un ami de mon fils pour prendre des nouvelles de sa santé. Elle est du côté de Valeilles (dans le Tarn-et-Garonne).

«Regarde dans le ciel il y a des choses bizarres

À un moment elle me dit, «regarde dans le ciel, il y a des choses bizarres.» Josiane D. a tenté, d'abord, d'émettre des hypothèses en famille. «Un avion? Non. Ils bougeraient et les lumières clignotent. Un hélicoptère? Non. Il y aurait un bruit assourdissant. Un OVNI?» à y regarder de plus près, avec les jumelles, Josiane D. remarque que les filaments dans le ciel bougent… sur place!

«Le ciel était clair. J'ai observé ce phénomène durant plusieurs heures. Et puis vers 4 heures du matin, je suis allé me coucher. Les filaments se trouvaient alors dans la direction de Villeneuve.» Une indication précise pour lancer un appel à d'autres observateurs insomniaques et appeler d'autres témoignages, histoire de confirmer cette vision nocturne. Ah oui, dernière précision, utile, forcément, «il ne s'agit pas» selon Josiane D. d'un rayon laser qui dessinerait des formes dans le ciel.

«D'abord parce qu'il n'y en a pas dans le secteur de Dausse. Et puis, j'ai déjà vu le rayon laser de Gifi, l'impression qu'il laisse dans le ciel n'est pas la même.» Confirmant, sans que personne ne lui demande, «non, je n'ai bu que du coca», Josiane D. réfute d'emblée toute explication sur la nature alcoolisée d'une boisson qu'elle aurait pu prendre à l'heure du digestif et qui lui ferait prendre des lanternes pour des filaments multicolores.

Source : La Depeche

Share
Vu: 2242

Commentaires (0)

Ecrivez un commentaire


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy